Urgence

04.03.2013 - 10:44
-
Hervé Plagnol, rédacteur en chef
-
Cagoules, violences, attaques directes contre des députés ou un ministre, déversements de terre devant des supermarchés… on n’avait pas vu cela depuis longtemps. Des manifestations de ce type sont bel et bien réapparues dans l’ouest de la France la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture. Bon nombre de syndicalistes s’en inquiètent et ils ont raison. Il n’est jamais bon que des manifestations anonymes et violentes se développent. D’une part, les dérives ne sont pas loin.