Accès à la HVE : la voie « B » au centre des critiques

25.09.2020 - 08:00
-
MR
-
PRODUCTION
Pour France Nature environnement (FNE), comme pour les professionnels de l’association HVE Développement, la seconde voie d’accès à la HVE, calculée sur l’autonomie en intrants, doit être révisée, car trop permissive pour les produits à forte valeur ajoutée (vins par exemple). Les professionnels demandent d’ailleurs la complète transparence sur les statistiques des voies d’accès pour en finir avec les « fantasmes » d’une brèche dans laquelle se seraient engouffrés la majorité des agriculteurs certifiés.

FNE va adresser dans les prochains jours un courrier au ministre de l’Agriculture pour demander la révision du cahier des charges HVE : « L’option A n’est pas assez exigeante, et la B ne permet pas de transition », explique Cécile Claveirole, responsable du réseau agriculture chez FNE. L’ironie de l’histoire, c’est que c’est FNE qui est à l’origine du cahier des charges HVE, et en particulier de l’option B.