Alcool : l’Inserm enterre le « french paradox »

10.06.2021 - 23:34
-
MR
-
L’idée selon laquelle la consommation d’alcool à faible dose aurait des conséquences positives sur la santé est erronée, a tranché l’Inserm dans les conclusions d’une récente expertise collective. « Toute consommation d’alcool est nuisible pour la santé », conclut l’institut de recherche médical, qui recommande un durcissement de l’encadrement du secteur, visant les prix, le commerce, la publicité, et le lobbying.

Sollicité par le ministère de la Santé, l’Inserm a publié le 4 juin les résultats d’une expertise collective sur les effets de l’alcool, dans laquelle il affirme que « toute consommation d’alcool est nuisible pour la santé et qu’il n’y a pas d’effet protecteur, contrairement à ce qui a été mis en avant pendant longtemps ». Les études mettant en avant un « french paradox » souffraient de « problèmes méthodologiques », notamment dans « la définition du groupe témoin et le caractère déclaratif des consommations d’alcool ».

Mots-clés