Anvol demande aux Français « d’accepter les nouveaux poulaillers »

Dans un manifeste lancé le 7 septembre, l’interprofession des volailles de chair demande aux citoyens de « soutenir les éleveurs » en acceptant la construction de nouveaux bâtiments. Côté marché, la RHD est redevenue, comme avant la Covid-19, le moteur de la consommation.

Lors d’une conférence de presse le 7 septembre, l’interprofession des volailles de chair Anvol a lancé un manifeste, dans lequel elle appelle notamment les citoyens à « accepter l’installation de nouveaux poulaillers dans leur village ». « Les Français veulent manger de la volaille française, mais il est de plus en plus difficile de faire accepter la construction de nouveaux poulaillers », a souligné le président d’Anvol Jean-Michel Schaeffer.