Après le confinement, la consommation d’œufs toujours en croissance

Les ventes d’œufs en magasins poursuivent leur progression, portées par les œufs alternatifs. Au contraire, les ovoproduits ont été durement touchés, rappelle le CNPO (interprofession) le 6 octobre.

Sans atteindre les niveaux observés pendant le confinement, les ventes d’œufs en magasins ont progressé de 15,1 % (en volume) sur les sept premiers mois de 2020, a noté le CNPO (interprofession) lors d’une conférence de presse le 6 octobre. En valeur, cette croissance se limite à 0,7 % par rapport à la même période de 2019, ce qui peut s’expliquer par le quasi-triplement des ventes d’œufs issus de poules élevées au sol (+193,8 %). La hausse de la demande est toujours portée par les œufs alternatifs à la cage.