Bananes : les promesses de la variété Pointe d’or

Avec la Pointe d’or, une variété de banane ne nécessitant aucun traitement en culture, les groupements de l’UGPBA pensent tenir une alternative à la Cavendish et une promesse pour la bio.

L’enseigne Carrefour et l’Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et Martinique (UGPBAN) ont signé, le 25 février au Salon de l’agriculture, une convention de mise sur le marché d’une nouvelle banane française. Baptisée Pointe d’or, cette banane de moyen calibre est décrite comme « fondante et longue en bouche » par ses producteurs. Mais ce n’est pas son principal atout.