Betterave : l’Anses identifie vingt-deux alternatives aux néonicotinoïdes

L’Anses a identifié vingt-deux solutions, dont quatre « immédiatement utilisables », comme alternatives aux néonicotinoïdes pour lutter contre les pucerons et la maladie de la jaunisse chez la betterave sucrière, a-t-elle annoncé le 2 juin. En étudiant les publications scientifiques, l’agence a repéré « quatre solutions à court terme » : deux phytos conventionnels (de la famille des pyridines-carboxamides et de celle des kétoénoles), deux méthodes culturales à partir du paillage, pour l’une, de la fertilisation organique, pour l’autre.