Bruxelles propose d’inscrire dans le marbre l’objectif de neutralité climatique pour 2050

C’est l’objectif central du Green deal européen : atteindre la neutralité climatique de l’UE en 2050. La Commission européenne a présenté le 4 mars son projet de loi climatique qui formalise cet objectif ainsi que la fixation d’une trajectoire dont le niveau d’ambition sera précisé en septembre une fois une analyse d’impact finalisée. Dans ce cadre, Bruxelles propose également de réviser un certain nombre de réglementations sur l’utilisation des terres, le changement d’affectation des terres et la foresterie (LULUCF) et les énergies renouvelables notamment. La Commission a par ailleurs officiellement lancé ses travaux en vue de mettre en place un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières de l’UE.

La Commission européenne a proposé le 4 mars une nouvelle loi sur le climat qui consacre l’objectif phare du Green deal d’atteindre la neutralité climatique de l’UE à l’horizon 2050. Elle envisage également de rehausser l’objectif de 2030 de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de -40 % actuellement à -50 %, voire -55 % (par rapport aux niveaux de 1990) sur la base d’une analyse d’impact exhaustive attendue au mois de septembre.