Cantines: l’approvisionnement en produits durables et de qualité patine

09.09.2021 - 22:12
-
AJ
-
Au 1er janvier 2022, la restauration collective devra se mettre en conformité avec les objectifs que lui assigne la loi Egalim. Mais entre la crise sanitaire, la loi Climat et le manque d’offre, beaucoup ne seront pas prêts.

Au regard des résultats actuels de la restauration collective dans l’atteinte des objectifs d’approvisionnement que lui impose la loi Egalim, Julien Denormandie a admis, le 8 septembre lors du salon Restau’Co, qu’à la date butoir du 1er janvier 2022, « nous n’y serons pas ».