Coronavirus

Comment le confinement chambarde les filières

20.03.2020 - 08:00
-
La rédaction d’Agra Presse
-
Le confinement de la population à domicile d'un côté, la fermeture des restaurants, fleuristes et jardineries de l'autre. Les mesures de lutte contre le coronavirus chambardent complètement les filières agricoles et agroalimentaires. La plus durement touchée est celle des horticulteurs et pépiniéristes d'ornement, dont le commerce est totalement à l'arrêt à une période cruciale. Viennent ensuite les filières liées à la restauration hors domicile – un repas sur cinq chez les Français – dont le niveau d'activité pourrait chuter de 50%. Dans les champs et les serres, des craintes de manquer de salariés commencent à poindre en fruits et légumes, alors que les récoltes débutent en fraise et asperge, et qu'une partie de la main-d'œuvre étrangère est rapatriée. Enfin, comme les consommateurs, éleveurs et agriculteurs se sont empressés de stocker (aliments, engrais), provoquant quelques surcoûts logistiques. Tour d'horizon d'un grand chambardement.

Samedi 14 mars à minuit, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé la fermeture dès minuit et « jusqu’à nouvel ordre » de tous les restaurants, appelant les Français à « plus de discipline » face à la pandémie de coronavirus. Quelques jours plus tard, l’ensemble des Français sont appelés à rester confinés chez eux. De quoi bouleverser drastiquement les habitudes de consommation alors qu’un repas sur cinq est pris en dehors de la maison.

Mots-clés