Coronavirus en Italie : jusqu’ici, peu d’effet pour les broutards

Au 10 mars, les envois de broutards vers l’Italie étaient « presque normaux », rapportent les exportateurs français. Mais ils craignent l’effet sur les entreprises transalpines des nouvelles mesures prises par le gouvernement italien le 9 mars. La consommation de viande issue de broutards serait, quant à elle, relativement épargnée.

Jusqu’ici, les mesures sanitaires prises par le gouvernement italien pour lutter contre la propagation du coronavirus ont eu un « impact modéré » sur les exportations françaises de broutards, bien que leur principale destination soit l’Italie, rapportent les exportateurs interrogés par Agra Presse le 10 mars.

Mots-clés