Coronavirus : les mesures européennes de crise adoptées mais jugées insuffisantes

Les mesures agricoles de gestion de crise annoncée le 22 avril par la Commission européenne sont entrées en vigueur le 4 mai : aide au stockage privé pour les secteurs des produits laitiers et de la viande, autorisation temporaire d’auto-organisation des organisations de producteurs dans les secteurs les plus touchés, et flexibilités dans la mise en œuvre des programmes nationaux de soutien du marché. Mais le manque de financements dont disposent ces programmes est critiqué, notamment au Parlement européen. Les ministres de l’Agriculture des Vingt-sept feront un nouveau point sur la situation du secteur le 13 mai par visioconférence.

Après le feu vert des experts nationaux, la Commission a adopté formellement le 4 mai les neuf règlements mettant en œuvre les mesures d’urgence, annoncées le 22 avril, pour soutenir le secteur agricole face aux conséquences de l’épidémie de coronavirus (1). Ces mesures comprennent une aide au stockage privé pour les secteurs des produits laitiers et de la viande, l’autorisation temporaire d’auto-organisation des organisations de producteurs dans les secteurs les plus touchés, et des flexibilités dans la mise en œuvre des programmes nationaux de soutien du marché.