Dans un contexte mouvementé pour le sucre, la CGB reconduit son président

Dans un contexte économique mouvementé depuis la sortie des quotas sucriers, la CGB (betteraviers) a réélu Franck Sander à sa tête pour un second mandat. Après un an de présidence, cet agriculteur alsacien a de nouveau obtenu la confiance du conseil d’administration, annonce la CGB dans un communiqué le 29 janvier. « Franck Sander continuera de représenter et défendre avec conviction les betteraviers, livrant aux coopératives et aux groupes privés, dans un contexte difficile pour la filière », annonce le syndicat.

Mots-clés