Artificialisation

Des amendements « cohérents » demandés sur la loi Duflot II

Les associations de protection de l’environnement sont satisfaites que le projet de loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) proposé par Cécile Dufot contienne des outils pour limiter l’artificialisation des sols, mais ils les jugent insuffisants. Ils ont voulu donner de la voix avant sa lecture en commission spécialisée au Sénat, les 9 et 10 octobre.
«Nos associations demandent aux sénateurs d’être plus ambitieux en adoptant un ensemble cohérent d’amendements vertueux », ont affirmé conjointement France Nature environnement, la Ligue pour la protection des oiseaux, Humanité et biodiversité et la Fondation Nicolas Hulot.