Des marchés agricoles plus exposés aux tensions politiques et aux pandémies

06.03.2020 - 08:00
-
MR, JCD
-
L’extension du nouveau coronavirus à travers le monde, et en particulier en Europe, a eu des impacts divers sur les filières agricoles. En France, le Salon de l’agriculture a été écourté d’une journée, et le salon allemand du vin Prowein a été reporté. Dans les rayons, les consommateurs se ruent sur les denrées de longue conservation. Sur les marchés internationaux, les cotations des matières premières agricoles sont perturbées.

Si le principal déterminant des marchés mondiaux reste l’équilibre offre/demande, il semblerait que les décisions de politiques intérieures, les conflits commerciaux, ainsi que les pandémies pèsent de plus en plus sur les marchés, qui anticipent davantage de possibles bouleversements. C’est une des réflexions des cinquièmes entretiens de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM), qui se sont tenus le 27 février au Salon de l’Agriculture.