Élevage : la justice ordonne la suspension provisoire d’une antenne relais en Haute-Loire

Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a ordonné le 23 mai la suspension pour deux mois d’une antenne relais soupçonnée par un éleveur laitier de Haute-Loire de nuire à la santé de son troupeau, rapporte l’AFP. Un arrêt provisoire complété d’un suivi « par l’expert judiciaire, du comportement du cheptel, et des vaches laitières en particulier », précise le tribunal dans son ordonnance. Le juge donne trois mois à l’État et aux opérateurs (Orange, Free et Bouygues Telecom) pour procéder à l’interruption.