En Seine-Normandie, améliorer l’eau en additionnant les politiques

L’Agence de l’eau Seine-Normandie a présenté le 26 novembre son bilan annuel. Le nombre de captages dégradés se réduit, mais des problèmes subsistent sur les nitrates et les pesticides. La solution, estiment les représentants de l’Agence, viendra de la complémentarité entre politiques locales et nationales.

C’est aujourd’hui une question réglementaire, qui pourrait se transformer demain en enjeu de survie. « Le changement climatique va entraîner des périodes d’à-sec et nous aurons besoin de tous les captages. Nous ne pouvons donc pas nous permettre d’en gâcher avec les pollutions », alerte Christophe Poupart, directeur de la connaissance au sein de l’Agence Seine-Normandie.