Loïc Prud’homme, député LFI

LFI veut revenir « à un rôle régulateur de l’État »

27.01.2022 - 20:17
-
Propos recueillis par Mathieu Robert et Juliette Guérit
-
Cet article est rataché au dossier legislatif suivant :

Dossier législatif : Présidentielle: l'agriculture au coeur des programmes

Avancement à parution de cet article : Programmes des candidats
Avancement actuel du dossier : Programmes des candidats
Loïc Prud’homme, député LFI
Pour La France Insoumise (LFI), le député de Gironde Loïc Prud’homme a détaillé pour Agra Presse le programme agricole du candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon. Il défend le retour « à un rôle régulateur de l’État », notamment par la fixation de « prix planchers », quitte à « désobéir à des directives européennes ». La candidature LFI veut promouvoir « une agriculture écologique et paysanne » au travers de la Pac, notamment par une division par deux de l’enveloppe dédiée aux « aides à l’hectare », et un triplement des budgets des MAEC. Jean-Luc Mélenchon promet par ailleurs d’interdire le glyphosate et les néonicotinoïdes dès son élection. Du côté de la demande, LFI veut mettre en place une « garantie d’accès à une alimentation choisie », en distribuant à des « publics prioritaires » une dotation de 100 à 150 euros utilisable dans « des circuits de distribution labellisés ».

Vous présentez, lundi 24 janvier, votre plan alimentation dont la mesure phare est la mise en place d’une « sécurité sociale de l’alimentation ». Quelle forme prendra-t-elle ?

On promeut une garantie d’accès à une alimentation choisie. C’est une première marche vers une sécurité sociale de l’alimentation. Aujourd’hui, contrairement au contexte dans lequel a été créée la sécurité sociale, nous n’avons pas tout l’écosystème qui permet l’accès à une alimentation locale, de qualité, sans pesticides et moins transformée.