Exploiter les co-produits, un atout face au prix bas du pétrole

10.06.2016 - 08:00
-
MN
-
Les co-produits des industries, ce « cinquième quartier », sont une mine qui est loin d’être exploitée, et pourtant c’est un atout significatif pour les filières de produits biosourcés face au prix bas du pétrole. Ils peuvent en accroître sensiblement le revenu. C’est l’un des messages que l’on a pu entendre au Siñal, le salon des industries non alimentaires, qui s’est tenu à Châlons-en-Champagne les 24 et 25 mai.

La multiplication des co-produits, tant ceux que génèrent les bioraffineries, que ceux qui, au contraire, proviennent d’autres industries pour alimenter les filières du biosourcé, est une évolution favorable pour ces filières malmenées actuellement par les prix bas du pétrole. Les co-produits pourraient bien mieux qu’actuellement procurer des revenus supplémentaires et donc de la compétitivité, aux filières, a indiqué Carine Alfos, directrice de l’innovation à l’Iterg, l’Institut technique des corps gras, situé à Pessac, près de Bordeaux.