Foncier : la Covid a freiné les échanges, mais pas les prix

La crise sanitaire a donné un sérieux coup de frein au marché foncier rural en 2020 en termes d’étendue des surfaces échangées, mais pas en termes de prix, a indiqué la Fédération des Safer (FNSafer) le 27 mai.

« Après cinq ans de croissance soutenue, la crise sanitaire a asséné un brusque ralentissement au marché foncier rural en 2020 », a indiqué l’observatoire du marché de l’espace rural, réalisé par les Safer, diffusé le 27 mai. Mais si les superficies échangées ont régressé de 3,7 %, la valeur, elle, a continué de progresser (+ 5,5 %). Le prix des terres et prés, qui représentent de loin la catégorie la plus importante en surfaces échangées (405 000 ha en 2020), est reparti à la hausse : + 1,3 % pour les biens libres.

Mots-clés