Fraise : un marché engorgé et peu dynamique depuis Pâques

Après un début de saison « de bonne qualité », malgré un retard de production dû au manque d’ensoleillement et de chaleur à la fin de l’hiver, le marché s’est « fragilisé » après le week-end de Pâques, alerte l’AOPn Fraise de France dans un communiqué le 26 avril. Le déséquilibre entre l’offre et la demande, pourtant « fréquent » à cette période de l’année, a été accentué par l’accélération de la production dans le Sud-Est et le Sud-Ouest à cause des « fortes chaleurs », explique l’AOPn, qui a produit 27 000 t de fraises en 2021 (45 % de la production nationale).