Fruits et légumes : il faut balayer les incohérences en matière de regroupement

La filière des fruits et légumes est devenue depuis quelques semaines le cas privilégié des défenseurs de la TVA sociale ou emploi, « où la main d’œuvre pèse de 40 à 60% dans le prix de revient », a encore indiqué jeudi 12 janvier le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, lors d’une conférence de presse.