Homme ou loup

À écouter les joutes oratoires qui opposaient, cette semaine, sénateurs et ministres au Palais du Luxembourg sur le thème des biocarburants aéronautiques, on sent que les débats de 2008 sur l’utilisation des terres agricoles ne sont pas éteints, qu’ils peuvent ressurgir à la faveur d’une nouvelle crise alimentaire. Il y a dix ans, les yeux s’étaient tournés vers la finance, qui assure s’être réformée depuis, et sur les biocarburants.

Mots-clés