Inquiétudes sur les 500 tonnes de viande caprine stockée

26.06.2020 - 08:00
-
Ivan LOGVENOFF
-

« À ce jour, les trois entreprises du secteur (Lœul et Piriot, Ribot et Palmid’Or) supportent environ 500 tonnes de surstock ; le désengorgement de la filière caprine devient donc aujourd’hui une priorité », prévient Interbev caprins dans un communiqué du 18 juin. À l’issue d’une réunion le 16 juin, l’interprofession bétail et viandes estime que « sans solution de débouché, ces volumes vont peser sur l’équilibre des entreprises et très certainement hypothéquer les saisons à venir et ce dès le mois de septembre 2020 ».

Mots-clés