Kiwis : peine inédite de prison avec sursis pour une affaire de « francisation »

Une peine inédite de prison avec sursis a été prononcée pour une affaire de tromperie sur l’origine de kiwis. Une entreprise qui a commercialisé ces fruits sous une fausse origine française a été condamnée à des peines plus lourdes que lors de précédents procès, révélant une interprétation plus ferme de la justice, constate un communiqué du 22 avril cosigné par les interprofessions Interfel et BIK (kiwi), la FNPF (producteurs de fruits, FNSEA), la Coordination rurale et la Confédération paysanne. Ces organisations s’étaient portées partie civile.