Viticulture

La crise pourrait peser sur le prix du foncier viticole

Le prix du foncier viticole, qui enregistre une hausse régulière depuis plusieurs années, pourrait connaître des turbulences et des baisses en raison de la crise traversée par la viticulture, selon l’étude annuelle sur le foncier rural d’Agri France, filiale spécialisée de BNP Paribas, présentée le 9 février. Les grandes appellations seraient épargnées.

La crise structurelle que traverse le secteur, en raison d’une baisse de la consommation et d’une concurrence accrue à l’exportation, pourrait jouer à l’avenir sur le prix des vignes. Pour le moment, les viticulteurs laissent passer la crise et gardent leurs terres. Les prix restent donc stables sauf dans certaines zones.