Prix du lait

La FNPL veut négocier des hausses de prix en direct avec la distribution

La FNPL a décidé de sauter l’échelon de la transformation pour négocier une hausse du prix du lait directement avec la grande distribution. Le syndicat laitier assure avoir déjà reçu plusieurs engagements positifs des distributeurs et appelle la filière à se réunir rapidement pour parvenir à un accord concret. La FNPL souhaite par ailleurs faire apparaître dans la LME (loi de modernisation de l’économie, qui règle les rapports entre fournisseurs et distributeurs) un indicateur de charge afin de répercuter les hausses des coûts de production sur le prix du lait.

La Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) a lancé un mot d’ordre national le 7 mars à ses sections régionales : rencontrer les centrales d’achat « pour embrayer le pas sur l’annonce faite par Serge Papin de Système U », a annoncé Marie-Thérèse Bonneau, secrétaire générale de la fédération, lors d’une conférence de presse le 12 mars. Le 28 février, Système U s’était dit prêt à réévaluer les prix à la consommation des produits laitiers si cette hausse était intégralement reversée à la production.

Mots-clés