La hausse des matières premières et de l’énergie menace la compétitivité de l’amidonnerie

L’industrie amidonnière voit sa compétitivité fragilisée par une conjoncture « de triple hausse sans précédent des prix des matières premières, du transport et de l’énergie », a indiqué l’Usipa, le syndicat des amidonniers, le 30 septembre lors de sa conférence de presse annuelle. Le coût de la matière première représente en effet 40 à 60 % du coût de production de l’amidon. Les cours du blé demeurent très instables et à la hausse. En un an, « l’augmentation a été de 40 % ».