La production caprine peut afficher un certain optimisme

Les revenus des éleveurs de chèvre ont progressé en 2016 de 10 % et le lait français va encore manquer en 2017 pour les industriels, selon l’Institut de l’élevage. La filière se porte donc plutôt bien, même si la question des installations reste toujours cruciale.

Si la production de lait de vache est toujours en crise, la filière caprine semble, elle, commencer à relever la tête. Le 29 mars lors des journées techniques caprines, Sébastien Bouyssière et Nicole Bossis, chefs de projet à l’Institut de l’élevage (Idele), ont fait le point sur la situation économique de la filière. Le prix du lait a progressé de 10 € en 2016 atteignant « un nouveau record de 695 €/1 000 l », selon l’Idele.

Mots-clés