La Russie suspend ses exportations de céréales transformées

La confusion régnait le 23 mars en Russie, après la demande des autorités de contrôler voire restreindre l’export de denrées agricoles transformées, ce qui a été interprété dans un premier temps comme une restriction à l’export des céréales brutes, rapporte la société Agritel. Cette interdiction temporaire d’exportation de céréales transformées, telles que le sarrasin prêt à consommer, le riz ou les flocons d’avoine, vise à faire face aux conséquences du Covid-19.

Mots-clés