La viande bovine française fait ses premiers pas en Chine

À raison de « 100 tonnes par mois », selon l'Idele, les exportations de viande bovine française vers la Chine pourraient dépasser les 1 000 tonnes en 2020. Sur ce marché hautement concurrentiel, la France vise le segment haut de gamme.

Après avoir posé un premier pied en Chine fin 2019, la filière bovine française espère s'y installer plus durablement en 2020. Cette année, les envois de viande bovine hexagonale vers l’Empire du milieu « pourraient atteindre quelques milliers de téc (tonnes équivalent carcasse, NDLR) », estime l’Idele (Institut de l’élevage) dans un communiqué du 21 janvier. « Aujourd’hui, la France envoie 100 tonnes par mois et les exportations devraient se poursuivre sur ce rythme, voire se développer », précise Jean-Marc Chaumet, en charge de la veille sur la Chine à l’Idele.

Mots-clés