L’Agence bio appelle à davantage de soutien pour confirmer la dynamique bio

L’Agence bio a dévoilé le 9 juillet ses chiffres annuels, qui montrent un maintien de la croissance à deux chiffres du bio, tant pour la production que pour la consommation. Le président de l’agence a rappelé à cette occasion son souhait que les services environnementaux du bio soient mieux reconnus par le futur PSN, avec déjà en ligne de mire une révision plus ambitieuse du cahier des charges bio européen.

Climat, biodiversité : « Nous sommes devant une politique qui n’est franchement pas à la hauteur des enjeux, ni en France, ni en Europe », s’est agacé Philippe Henry, président de l’Agence bio le 9 juillet. À l’occasion de la publication des chiffres annuels de production et de consommation bio par son organisation, il s’est même dit « inquiet » du manque de prise en compte des services rendus par l’agriculture biologique dans la déclinaison française de la Pac, le Plan stratégique national (PSN).