Le blé français menacé sur son débouché traditionnel en Algérie

L’Algérie va modifier « courant septembre » son cahier des charges à l’importation de blé tendre, ouvrant la porte aux origines mer Noire jusqu’ici à l’écart de cet important débouché pour la France.

« On attend un changement du cahier des charges des Algériens, certainement pour le prochain tender (appel d’offres, NDLR), qui devrait ouvrir (ce marché aux) origines mer Noire », a annoncé le 16 septembre Thierry de Boussac, du négoce Lecureur, membre du Synacomex (syndicat de la meunerie d’exportation). La mesure, « entérinée » par le gouvernement, n’est pas encore détaillée, a-t-il dit à l’occasion du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer. « On ne connaît pas les conditions particulières de ce nouveau cahier des charges.

Mots-clés