Porc, volailles

Le plan de sauvetage pour le hors-sol français

22.04.2013 - 10:29
-
(CR)
-
Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, et Guillaume Garot, ministre de l’Agroalimentaire, semblent plus optimistes qu’à la sortie de la réunion de la filière laitière le 8 avril. Les 15 et 18 avril, la filière porc puis la filière avicole ont présenté les résultats de travaux initiés il y a plusieurs mois par l’ensemble des acteurs de la filière pour sauver l’élevage hors-sol en France. Mais l’optimisme affiché des pouvoirs publics se transforme en scepticisme chez les professionnels du porc et de la volaille. Le diagnostic de départ est très proche pour l’une et l’autre des filières : une production en fort repli, un outil d’abattage français sous-utilisé, des relations commerciales compliquées. Pour y remédier, le rapport présenté par Alain Berger suggère notamment un nouveau modèle d’élevage hors-sol.

L’élevage hors-sol a deux plans d’avenir : les 15 et 18 avril, les professionnels de la filière porcine puis avicole ont présenté aux ministres Stéphane Le Foll et Guillaume Garot le résultat des travaux engagés, orchestrés par Alain Berger, délégué interministériel aux industries agroalimentaires et à l’agro-industrie. La mesure la plus concrète de ce travail engage la filière vers un agrandissement des élevages. Elle propose notamment pour ce faire, un l’allègement de la réglementation Installation classée pour l’environnement (ICPE) en élevage porcin.

Mots-clés