L’épaisseur du trait

26.06.2020 - 08:00
-
Mathieu Robert
-

Les services de FranceAgriMer doivent encore nous fournir les chiffres précis. Mais selon Grazyna Marcinkowska, chargée d’études au sein de l’unité Prix et consommation, le constat est clair : malgré l’importance prise par ce sujet dans les médias généralistes, la vente directe reste un phénomène marginal. Certes, l’engouement des Français pour ces circuits alternatifs a été réel durant la période de confinement. Pour preuve, les témoignages concordants de start-up (Ruche qui dit oui, Promus, La Charette…) accompagnant les agriculteurs sur ces circuits.