Recherche

Les biocarburants de deuxième génération sollicitent des scientifiques

L’aventure des biocarburants ne fait que commencer, parfois dans la douleur. Les biocarburants du temps présent sont produits à partir de matières premières « nobles » (betteraves, grains), donc chères. Selon certains experts, les biocarburants qui s’annoncent pour demain pourraient être fabriqués à partir de matières premières courantes, comme les pailles, résidus de bois. Mais pour toutes ces matières, la recherche, présente encore des potentiels considérables pour des techniques encore peu développées, comme la gazéification, et plus tard les biotechnologies.

Pendant que les usines d’éthanol et de biodiesel se construisent dans le monde, la recherche s’active, aux États-Unis, en Allemagne, Suède, Inde, mais aussi bientôt en France. Actuellement, déjà, les projets portent sur des usines plus rationnelles, des usines multi-produits (betteraves-blé) et multi-fonctions (production de sucre, de farine, d’amidon, d’alcool), pour optimiser les coûts, notamment en travaillant toute l’année.

Mots-clés