Les conditionneurs de miels français demandent des analyses systématiques

Agacé par les critiques sur la qualité des miels, le Syndicat français des miels (conditionneurs) demande une analyse pour tous les miels mis en marché. Une proposition décriée par les producteurs, alors qu’un nouveau décret sur l’étiquetage est attendu pour la fin octobre.

Ajouts de miels, ou origines incertaines : agacés par le dernier livre de la directrice de Foodwatch Ingrid Krag et de récentes interventions sur la télévision publique, les conditionneurs de miel veulent mettre un terme à la crise de confiance sur leur produit. « Ce n’est pas parce qu’un miel est chinois qu’il est de mauvaise qualité, pas plus qu’un miel français n’est forcément de bonne qualité », résume David Besacier, président du Syndicat français des miels (SFM, conditionneurs).

Mots-clés