Les déshydrateurs de luzerne s’insurgent contre l’évolution de la taxation du CO2

Alors qu’une nouvelle réglementation doit se mettre en place en 2021, les déshydrateurs de luzerne ne comprennent pas pourquoi ils sont classés dans la catégorie des « gros émetteurs de CO2 », et sont de ce fait redevables d’une forte taxation au titre de ces émissions.

« La future réglementation des quotas de CO2 prévoit une forte augmentation de nos taxes sur les émissions, alors que nous ne faisons pas qu’émettre du carbone, nous en stockons aussi dans les sols », a déclaré Éric Guillemot, directeur de Luzerne de France, une des branches de la fédération des coopératives agricoles de France, lors d’une conférence de presse le 18 février.

Mots-clés