Les minoritaires saluent la réforme mais restent insatisfaits

«C’est un petit pas, mais qui ne va pas révolutionner grand-chose », a réagi Bernard Lannes, président de la Coordination rurale, à l’annonce du changement du mode de scrutin aux élections aux chambres d’agricultures régionales.
Le syndicat aurait souhaité réformer le mode de désignation des représentants au sein de l’APCA (échelon national du réseau des chambres d’agriculture), et supprimer le collège où sont représentés les délégués de la MSA et du Crédit Agricole.