Les stocks congelés pèseront durablement sur la filière caprine

08.05.2020 - 08:00
-
Ivan LOGVENOFF
-

« Nous ressentirons les effets des stocks de chevreaux congelés jusqu’à la prochaine campagne », déplore Franck Moreau, président de la section caprine d’Interbev, alors que la Commission européenne a refusé la dérogation demandée pour subventionner le stockage des 400 t de viande congelée avant le 28 avril. Pour Bruxelles, seuls pourront être financés les stocks réalisés à partir de cette date, soit 300 t d’ici la fin de la campagne d’après les prévisions d’Interbev. « Les abatteurs ont accepté de tout abattre, et ce sont eux qui ont pris des risques », rappelle Franck Moreau.

Mots-clés