L’étiquetage « Volaille française » peut progresser en RHD et produits transformés

La restauration hors domicile (RHD) et les produits transformés constituent deux segments de développement potentiel pour l’étiquetage « Volaille française », a indiqué l’Association de promotion de la volaille française (APVF, qui porte ce logo), en conférence de presse le 24 février. D’après une enquête de Roamler sur 2 500 produits en grande distribution, 29 % des produits transformés d’origine française qui n’apposent pas le logo « Volaille française » seraient éligibles. Pour rappel, cet étiquetage est réservé aux volailles nées, élevées, abattues et transformées en France.