Sûreté alimentaire

L’UE cherche tous les moyens pour se protéger de la ractopamine

01.10.2012 - 10:28
-
(AG)
-
La décision prise en juillet dernier, au sein du Codex alimentarius, de fixer une limite maximale de résidus de ractopamine – un facteur de croissance interdit en Europe – dans la viande inquiète l’UE qui cherche à faire annuler cette décision.
La présidence chypriote de l’Union européenne a présenté lors du Conseil agricole du 24 septembre les actions en cours de la Commission européenne sur le dossier de la ractopamine. Au mois de juillet, le Codex alimentarius a fixé des limites maximales de résidus de ractopanime, un médicament interdit dans l’UE utilisé pour stimuler la croissance des animaux d’élevage, pour les porcs et les bœufs. Or, l’UE conteste le processus décisionnel qui a conduit à ce résultat (une seule voix a permis de faire basculer le vote).