Crise viticole

Nouvelles mesures pour assainir le marché

Après l’occupation de la chambre d’agriculture du Gard par des viticulteurs les 7 et 8 décembre, Dominique Bussereau s’est rendu à Nîmes le 9 décembre. Il a annoncé de nouvelles mesures pour venir au secours du secteur et une aide de 11,5 millions d’euros « parallèlellement » à la distillation.

Dominique Bussereau s’est rendu à Nîmes où il a rencontré les responsables professionnels viticoles, après deux jours d’occupation de la Chambre d’agriculture par plusieurs centaines de viticulteurs décidés à obtenir un rendez-vous avec le Premier ministre. La cause de leur colère : la chute des prix du vin et sa mévente.