Petits fruits rouges : un essor qui profite aussi au Made in France

Face à des volumes importants d’importations, les producteurs de petits fruits rouges français trouvent pourtant une place en rayon. La hausse de la consommation actuelle ouvre des perspectives intéressantes pour les filières framboise, myrtille et cassis/groseille.

La consommation de petits fruits rouges a pris un nouvel élan depuis 2014. Selon les données Kantar présentées par Matthieu Serrurier du CTIFL, lors du Sival à Angers le 15 janvier, cette consommation hexagonale affiche une progression de 35 % en volume et 43 % en valeur depuis cinq ans. Une tendance qui se confirme par les chiffres des importations françaises. Leur progression s’établissait à 68 % entre 2008 et 2014, avant d’atteindre 138 % lors des cinq dernières années.

Mots-clés