Pomme de terre : un rebond des prix demandé pour 2022-2023

Une revalorisation des contrats de pomme de terre est nécessaire l’an prochain, face à la hausse des coûts de production, a estimé le 19 novembre le groupement des producteurs de pommes de terre du nord-ouest européen (NEPG). Les prix contractualisés pour 2022-2023 doivent augmenter « d’au moins 30 à 40 €/t », faute de quoi une baisse des surfaces est à prévoir, d’après un communiqué. Cette année, les contrats ont baissé de 5 € à 20 €/t en fonction du type de pommes de terre et du pays de production, indique l’organisation.

Mots-clés