Pommes, poires : perspectives de récolte correctes malgré le gel

La forte floraison des pommiers et poiriers devrait permettre de limiter la baisse de production attendue à la suite du gel d’avril. Mais selon l’Association nationale pommes poires (ANPP), des arbitrages seront nécessaires dès l’été selon la qualité des fruits et les marchés à privilégier.

Même « amenuisée » par les gelées d’avril, la production nationale de pommes 2021-2022 devrait permettre de couvrir les besoins français « a priori sans avoir recours à l’importation massive », a indiqué le responsable des affaires économiques de l’association nationale pommes poires (ANPP) Vincent Guérin, en conférence de presse le 18 mai. Ceci, grâce à la « forte floraison » des pommiers durant la vague de gel.

Mots-clés