Porc : appel à écrire à Denormandie pour généraliser le mâle entier

Plaidant pour une généralisation du porc mâle entier, l’association « pour le bien-être porcin et contre la castration » appelle les éleveurs à écrire au ministre de l’Agriculture. Son objectif : 5 000 signatures.

Lors de sa réunion générale le 1er juin, l’association « pour le bien-être porcin et contre la castration » a appelé tous les éleveurs français à envoyer un courrier au ministre de l’Agriculture afin qu’il « n’autorise la dérogation à l’arrêt de la castration des porcelets que si elle est indispensable ». La castration à vif des porcelets sera interdite au 1er janvier 2022, et une instruction ministérielle est attendue pour préciser dans quelles conditions certains éleveurs pourront continuer à castrer, par dérogation et sous anesthésie et analgésie.