Analyse

Retraites : les agriculteurs rentrent dans le rang

31.01.2020 - 08:00
-
MR
-
Symboliquement, le projet de réforme des retraites du gouvernement marque une étape décisive dans la normalisation du régime agricole, qui avait toujours été en retrait depuis sa création en 1955. Les agriculteurs cotiseront désormais au même taux que les salariés, et les futurs retraités bénéficieront à terme de la même pension plancher que ces derniers. Mais, concrètement, le nouveau régime n’affectera pas tous les exploitants de la même façon. Les agriculteurs au « minimum contributif » devraient voir leur cotisation baisser et leur pension s’améliorer, pour atteindre 85 % du Smic en 2025. Les autres, aux plus hauts revenus, devraient voir leurs cotisations et leurs pensions augmenter – mais les projections du gouvernement demeurent sujettes à caution. Les retraités actuels, et en particulier les conjoints-collaborateurs, restent les grands oubliés du projet de loi, qui ne prévoit rien pour eux à ce jour. À l’exception d’une annonce de dernière minute de Didier Guillaume sur le minimum vieillesse, qui reste encore à préciser.

L’atterrissage de la réforme des retraites est encore flou. D’un côté, un débat parlementaire qui débutera le 3 février en commission spéciale, en procédure accélérée. Et de l’autre, une Conférence de financement, grande consultation avec les partenaires sociaux, au périmètre mal défini, qui a débuté le 30 janvier et doit s’achever en avril. Sans compter de nombreuses ordonnances à paraître dans les mois qui suivront.

Mots-clés