Rothschild lorgne sur l’agroalimentaire et les start-up agritech

Les branches investissement et banque privée de Rothschild s’intéressent au secteur agricole et agroalimentaire, mais les opportunités manquent en Bourse. En Europe et ailleurs, le puissant banquier se tourne désormais vers l’économie réelle, par des usines de première et seconde transformation au Sud, ou des start-up de l’agritech en Europe.

Carrefour, Bonduelle, John Deer ou DSM : la banque Rothschild s’intéresse au secteur agricole, mais les opportunités demeurent rares. « En Bourse, il y a très peu de véhicules qui permettent d’aller sur le secteur agricole », a souligné Jean-Philippe Desmartin, directeur de l’équipe Investissement responsable du groupe Rothschild lors d’un échange avec la presse le 5 octobre.