Semences : « désintérêt » et surfaces en baisse

Les surfaces en production de semences affichent une baisse quasi-générale, malmenées en termes de charges et de compétitivité, a indiqué le 18 mai la Fnams (agriculteurs multiplicateurs).

Un « désintérêt » pour la production de semences est observé sur la campagne 2021-2022, d’après la fédération. L’évolution des surfaces est de -4 % en céréales (à 122 000 ha), -7 % en protéagineux (à 12 000 ha), -10 % en fourragères (à 51 000 ha), -16 % en betteraves (à 5 100 ha), selon les chiffres de Semae (interprofession) au 17 mai. Seules les potagères et florales montrent une stabilité (à 21 500 ha).

Mots-clés